Opération Chocolat

Les remontées du terrain


« Nous avons été TRES bien accueillis »

Le 7 janv. 2021 19:44

Bonjour,

J’ai visité ce matin la gendarmerie de Rians 83560, avec des chocolats BIO!, mes 2 enfants, et sans masques…
Dés le début de l’échange avec le gendarme de l’accueil, 2 gradés sont sortis, les oreilles grandes ouvertes.

Nous leur avons présenté nos voeux, et témoigné à quel point nous avons besoin d’eux, ils ont été très émus.
Nous leur avons laissé le communiqué de Stan du 22/12/2020, l’adresse du CNT…

Nous avons été TRES bien accueillis ; ils m’ont demandé depuis quand le CNT existe, comment cela fonctionne au niveau local (référents, état major…), sans que ce soit inquisiteur, mais par intérêt réel pour cette action.
Je les ai vivement engagé à aller sur le site, et à écouter la vidéo de saisine de Stan, en leur montrant la version papier.
Il m’ont dit qu’ils allaient le faire, et j’ai ressenti que c’est important pour eux de bien comprendre la situation.
Ils ont pris mon adresse, N° de tél., je leur ai dit de m’appeler s’ils avaient besoin de reprendre contact.

Je leur ai expliqué notre démarche pacifique, légitime et légale, en rappelant le parallèle avec l’action de résistance incarnée par le Général de Gaulle… Cela les a touchés…

J’ai parlé de la situation gravissime dans laquelle se trouve l’humanité, et j’ai trouvé un écho dans leur attitude, malgré leur devoir de réserve.

Mon fils est intervenu pour témoigner de leur exclusion de l’école pour ne pas vouloir porter le masque, j’ai expliqué que malgré des demandes répétées nous n’avons reçu aucun certificat d’exclusion de l’école… et que nous avons fait des démarches pour faire l’école à la maison, nous sommes dans la légalité.

Dans cette « bataille », j’ai dû lâcher mon emploi, notre situation de famille est disons… bancale…

Je leur ai expliqué que les « justes » vont en prison, alors que les criminels sont encore au pouvoir, en citant le cas du Professeur Fourtillan, ils ont acquiescé.

Ils m’ont remercié, et je leur ai rappelé à quel point nous comptons sur leur action.
Voilà c’est très encourageant, cela a duré un bon 1/4 d’heure…

Et la cerise, c’est que j’ai oublié mon sac en partant, j’ai dû resonner… ils ont mis 5 bonnes minutes à me réouvrir, cela devait discuter ferme!

Bonne soirée,

Cyril


« Ils ne nous toucherons pas »

Le 2 janv. 2021 18:29

Bonjour,

Mardi 29 décembre, nous avons été à la rencontre des pompiers dans deux casernes.
L’accueil a été très agréable.

Lors de notre présentation, nous avons expliqué avoir rencontré la totalité des brigades de gendarmeries du département. Nous étions conscients que les deux institutions pompiers et gendarmes travaillaient très souvent en collaboration.

Nous avons eu un échange cordial et sincère, en particulier avec un capitaine qui était très informé sur la situation actuelle dans notre pays.
Il connaît le concept du CNT.

Dans la discussion nous avons échangé sur le projet morbide en cours (génocide programmé).
Sur la question du vaccin, il a été catégorique en disant : « ils ne nous toucherons pas. »

Avant de partir, nous leur avons de nouveau assuré de notre soutien au nom du CNT et de tout le peuple.
Nous leur avons remis les documents : le message de ralliement de Stan et l’alliance formelle avec Profession Gendarme, ainsi qu’une lettre écrite par un membre du CNT.

Merci

Rosine


Bon accueil et grands sourires bien communicatifs

Le 30 déc. 2020 18:05

Bonjour les amis(es),

Ce petit mail, pour vous parler de mes actions ici à Roanne le 30/12/2020.

Ce matin j’ai rendu visite à la gendarmerie, avec le communiqué CNT Stan et évidemment une boite de chocolat. J’ai eu un excellent accueil.

Puis l’après-midi ce fut le tour de la police municipale, là aussi bon accueil et grands sourires bien communicatifs.

Passez d’excellentes fêtes de fin d’année. Et que 2021 soit l’année de la paix, de la liberté pour la France, son peuple et un grand espoir pour tous les peuples du monde.

Je vous embrasse

François

(…) Pensées d’amitié pour M. Eric Fiorile…


Par-delà de la peur du gendarme, à la rencontre d’humains, tout simplement
Le 27 déc. 2020 23:32

L’opération chocolat est une véritable opportunité pour moi de dépasser cette crainte, m’adresser à l’être humain en outrepassant l’arme et l’uniforme.
Un petit réconfort auprès d’une autre adhérente, et je me lance.

Un commissariat de quartier, j’en suis tombée à la renverse une fois sortie !
2 policiers m’accueillent, l’une jeune en uniforme, l’autre plus gradé en civil.
Je leur remets les chocolats, conversation fluide autour de leur proximité des gens du quartier; de ma surprise de le voir en civil, de ce fossé présent, selon moi, entre gens en armes et civils, il me répond qu’en grandes villes probablement, mais pas partout.
Je lui présente les documents qu’il va accrocher dans la salle. Je lui décris brièvement le CNT, parle de la DDHC rompue en 2008, il acquiesce. Il a entendu parler du CNT, comment ? « Je me renseigne, en ligne… ».
Echange très amical et relaxe, clairement dans une proximité humaine.

Une gendarmerie.
J’ai appelé la veille pour avoir leurs heures d’ouverture, et me suis nommée par mon prénom. Le lendemain, on m’attend.
Je rentre, le jeune gendarme ferme le portail derrière moi (un shuïa étrange !).
Je lui donne ma boîte de chocolats, puis lui présente un à un mes documents. Il a l’air intéressé et à l’écoute. Je lui parle de la DDHC, des lois liberticides en floraison (acquiescement timide), du fait qu’on a besoin de se rallier tous ensemble, on parle des 3 gendarmes dernièrement tués. Ils vont regarder tout ça entre collègues. Il a noté le site pour s’inscrire. On discute salaire, qui est son employeur. Bref, là aussi, conversation ouverte, même si plus réservé que le policier gradé, ce gendarme est resté à l’écoute.

Un commissariat d’un autre quartier.
On est la veille de Noël, j’ai en tête de les soutenir dans leur garde du soir. Tout est fermé, lumières éteintes. Je m’en retourne vers la voiture de policier que j’ai vue au passage et recherche les policiers (c’est le monde à l’envers ! ! 🙂
Ils sont devant l’église, fin de la messe de Noël. J’attends que la foule soit dispersée avant d’aller vers l’un. Je m’approche pour lui demander le meilleur moment pour leur amener un kdo au commissariat. Il me suggère lundi. Ok, je retourne vers mon scooter garé devant le commissariat.
Je me prépare de mon équipement puis vois la voiture arriver vers moi, ils me klaxonnent. La policière sort pour me préciser quel moment est le plus opportun pour lundi. On échange qqs paroles amicales sur le réveillon, puis elle me dit de « faire attention ça glisse, prenez soin de vous ».
On sent vraiment la bienveillance, échange amical.
Je me présente chez eux demain.

Marie-Noëlle


Remerciements et appréciation pour notre soutien

Le 27 déc. 2020 10:37

Opération chocolat dans le 66…

Le lendemain de Noël (matin du samedi 26 décembre), je suis allé à la Brigade de Gendarmerie de Bourg Madame (66).

Dès mon arrivée le gendarme de garde m’a invité à rencontrer son chef.
Et super accueil du Commandant de la gendarmerie de Bourg Madame.
Remerciements et appréciation pour notre soutien et pour les chocolats.
Il a dit merci à tout le CNT.

Bruno


D’honnêtes et respectueux sourires

Le 26 déc. 2020 17:23

Bonjour l’équipe !

Je tiens à vous faire part de ma démarche ‘opération chocolat’.

Je suis allé dans trois gendarmeries dans mon secteur, gendarmerie de Soustons, Tyrosse et Capbreton, dans lesquelles j’ai été très bien reçu .

J’ai eu droit à d’honnêtes et respectueux sourires que j’ai pu lire dans les yeux de chacun d’eux après leurs avoir donné une boîte de chocolat, trois livrets CNT, un rappel à la sommation et un rappel à la déclaration des droits de l’homme et du citoyen ainsi que des explications sur l’outil juridique international qu’est le CNT ! Aucuns d’eux n’ont eu écho de la sommation envoyée .

J’ai dû laisser mon nom, prénom et date de naissance à la gendarmerie de Tyrosse que j’ai laissé sans aucunes craintes en affirmant en retour que j’étais très fier de ce que faisais.

Mes moyens étants aujourd’hui très restreints pour continuer les efforts que j’ai faits, et, aussi, après un weekend bien rempli à Paris pour ce dernier vendredi 18 décembre, j’espère que tous les efforts entrepris, comme beaucoup de membres du CNT l’ont fait, porteront les fruits de la délivrance !

Un dernier chapitre en soutien à notre président Éric Fiorile, dieu te gardera près de nous, sois en sûr !

Bien à vous tous les amis !

Jean Noël . Soustons


Un accueil et une écoute chaleureux

Le 26 déc. 2020 17:19

Le vendredi 18 décembre 2020 nous nous sommes rendus à trois personnes dans un dizaine de gendarmeries et une caserne militaire sur une moitié du département.
Nous avons eu un accueil et une écoute chaleureux.
Nous avons eu un échange constructif sur la situation actuelle du pays tout en les informant de notre pacifisme et expliquant que le CNT est un outil juridique.

Le lundi 21 décembre 2020 nous avons poursuivi l’opération chocolat sur l’autre moitié du département, une dizaine de brigades de gendarmerie également.
Même accueil et écoute chaleureux.
Nous projetons de revenir vers ces brigades avec le Message de ralliement de Stan ainsi que le document de l’Alliance formelle entre « Profession Gendarme » et le CNT.

Rosine et Paul


Petit retour sur l’opération Chocolat
Le 26 déc. 2020 à 01:00
Visite le 23 décembre 2020 de 2 commissariats + 1 gendarmerie dans le Val d’Oise (95).

Très, très bon accueil :
– le 1er, 2 policiers nous ont aimablement ouverts puis nous avons été accueillies par une dame à l’accueil qui nous a dit connaître le cnt. Elle paraissait qd même plus intéressée par les chocolats que les infos 😁

– le 2ème : le policier est resté dernière la grille mais a accueilli nos chocolats et nous posait des questions sur le cnt. Il a pris notre doc avec intérêt (ses collègues nous regardaient le sourire aux lèvres derrière la vitre de l’entrée principale)

– enfin la gendarmerie : un gendarme nous a fait entrer. Super content. Ne connaissait pas le cnt mais est resté très à l’écoute. Nous a dit qu’il mettrait la doc en salle de pause pour les collègues. Il était ému et nous a remercié. En partant, lui et son collègue un peu plus en retrait, nous ont saluées d’un grand signe de la main. Le coeur y était. C’était vraiment palpable.

Agnès et moi avons bcp apprécié ces échanges. Bonne expérience.
Doc que nous avons fournie = la ddhc pour la police + le tract gendarmerie et le programme + les chocolats 🤓

À renouveler

Sonia & Agnès


Compte rendu d’une audition libre sur les RONDS VERTS
Le 20 déc. 2020 à 16:40
Tout s’est très bien passé lors de notre audition libre à la Gendarmerie de Vence, hier matin, 9h30.
Chocolats offerts, échanges loyaux, belle et respectueuse écoute. Nombreux docs du CNT donnés (dont vidéos de Stan M., sommation, et…indication que le maire de Vence avait signé contre l’actuel gouvernement). Bonne humeur, et … ils reconnaissent qu’ils souffrent ++ de la situation.
« Avant les gens avaient peur des gendarmes, maintenant ils nous défient ».
Je les ai félicités pour leur travail de cœur, et leur difficultés quotidiennes … GRATITUDE !
Impressionnés aussi par mon CV: Psycho. Clinicienne, Victimologue, Criminologue dont formations par l’Institut des Sciences Criminelles et Pénales, et praticienne d’expertises judiciaires, etc. L’enquêteur est allé sur le site et m’a même donné le sens du point vert !
Je suis passée avant Bernard mon camarade des RONDS VERTS. Avec moi, 3/4h d’audition à échanger librement dont CNT +++. Bernard ensuite, 20mn.
Merci le CNT de nous avoir conseillé le respect, les chocolats, et la gratitude envers ce corps d’Etat. Vu 8 gendarmes, tous très jeunes et … intéressés par notre position non violente, de quête de paix, de justice et de coopération…
Laure L.

Tantôt pour, tantôt contre, mais le message a été transmis
Le 18 déc. 2020 à 12:03
Bonjour à toute l’équipe,
On sait que vous êtes très occupés en ce moment, mais je tiens à vous informer qu’on est allé à la gendarmerie de Mayenne avec des bonbons.
Effectivement, vous le précisiez pendant un direct, il a eu 2 accueils différents :
– du côté du siège de l’escadron mobile Christine a été très bien accueillie (sans masque);
– du côté du siège de la police municipale, l’accueil a été glacial et Christine a été obligée de mettre le masque.
Donc UNE GRANDE DIVISION !
Vive La Liberté!
Vive La France Libre!
Michel
Défiler vers le haut