Un Nôtre Monde, un mouvement original

Des citoyens s’engagent par leur candidature ou par leur vote : une percée dans le monde politicien par des gens ordinaires qui veulent prendre à bras le corps la gestion des affaires locales (financement d’associations, gestion des établissements scolaires, travaux publics, etc.) au travers des outils existants, en l’occurrence les prochaines élections départementales et régionales.

Comment va réagir la république face à ce « crash test » de la démocratie ? Ces personnes de tous horizons qui auront décidé de faire cette expérience au coeur de la « bête » auront-elles droit de cité dans les arènes des conseils départementaux ou régionaux ? Les projets qu’elles souhaitent voir mener à bien verront-ils le jour ? Le rêve d’un tremplin vers une gouvernance partagée deviendra-t-il réalité ?

Par définition, le gouvernement légitime de la France, le Conseil National de Transition (CNT), se dissocie de tout processus émanant de la république fictive et sectaire. Il salue en revanche le courage des personnes engagées dans ce mouvement citoyen face aux enjeux énormes d’un pouvoir aux ordres du nouvel ordre mondial. Cet ultime mouvement citoyen pourrait montrer les limites d’une « république » qui ne manquera pas d’user de tous les moyens de pression et de corruption connus pour décourager cette initiative populaire par manipulation du processus électoral (modifications des conditions d’inscription sur les listes électorales, détournement de voix de non-votants, etc.) et de la vie démocratique locale.

Le Conseil National de Transition (CNT) souhaite le meilleur succès aux citoyens engagés dans « Un Nôtre Monde ». Dans tous les cas, sans cautionner la république, les citoyens inscrits sur les listes électorales doivent surtout déposer un bulletin dans l’urne pour émarger le registre et ainsi ne pas se faire voler leur voix.
A cet effet, le Conseil National de Transition (CNT) propose d’aller déposer soit un bulletin en faveur de votre liste citoyenne préférée, soit un bulletin sur lequel vous dessinerez un rond vert (idéalement au stabylo vert). Il sera nul, mais il sera visible au dépouillement.

Quoi qu’il arrive, ces scrutins locaux ne permettront pas au Peuple de retrouver sa souveraineté au plan national. Seul, le Conseil National de Transition (CNT) reste l’autorité publique légitime et légale qui permet de déployer au niveau national toutes les initiatives citoyennes locales. En effet, grâce à sa structure d’ores et déjà collégiale sous forme de commissions citoyennes, le Conseil National de Transition (CNT) permet une période de transition pendant laquelle le peuple pourra, entre autres actions, débattre sereinement du mode de gouvernance qui lui conviendra le mieux pour l’avenir.

Pour en savoir plus sur la Transition, voir le livret « Programme de la Transition / Sauvetage de la France ».
Découvrez le site Un Nôtre Monde.