En souhait de reconversion professionnelle

Vous avez envie de changement et vous aimeriez vous sentir en sécurité financière pendant cette transition? Vous aimeriez vivre de votre passion plutôt que par obligation? Vous souhaitez avoir plus de temps pour décider de ce que vous voulez vraiment faire? Ce sont autant de questions qu’un nombre grandissant de gens se posent en ce moment, et suite au confinement.

Qu’est-ce qui nous pousse à changer? Pour certain, c’est la lassitude qui s’installe doucement. Pour beaucoup, c’est tout simplement que nous n’avons pas choisi une activité par passion. Au lieu de cela, nous faisons une activité par obligation, souvent une obligation financière… « Comment vais-je payer les factures? » entendons-nous. Et c’est une réalité que nous comprenons et prenons en compte au CNT.

La société actuelle est culpabilisante pour les actifs.

Il « faut » répondre à des obligations qui nous sont imposées : des postes et des métiers qui nous sont parfois imposés. Parfois, nous commençons notre vie professionnelle en parfait accord avec nos attentes. Mais la vie étant mouvementée, il nous arrive parfois de perdre notre emploi, ou de ne plus nous sentir en phase avec les exigences de nos postes. Arrive l’angoisse du chômage, avec des allocations moindres que notre précédent revenu, et pour un temps très court. Un compte-à-rebours pernicieux, qui nous pousse à faire des choix précipitamment. Et ainsi nous repartons dans une place de travail choisie pour se sortir d’une angoisse matérielle, sans réellement avoir pris le temps de valider qu’elle correspondait à nos aspirations les plus profondes. Si d’aventure, nous tentons un bilan de compétence, ou une demande de reconversion, c’est alors l’appareil administratif dans son plus vil aspect qui nous fait barrage. Formulaires, droits acquis au congés de formation, compétences orientées de façon très subjective pour vous faire aller là où il « faut » aller… En clair, si vous formulez votre envie de quelque chose de différent, l’administration viendra vous remettre dans le rang.

Pourtant, ces choix sont capitaux! Notre métier, notre activité lucrative devrait être une extension de qui nous sommes, et par ce biais, nous devrions avoir la possibilité d’exprimer le meilleur de nous, plutôt que de nous sentir brimer et ne pas pouvoir vivre de ce que nous sommes capables de faire. Le travail devrait permettre de nous exprimer dans notre vraie nature, tout en correspondant aux besoins et envie de notre communauté. C’est pour cela qu’il est en amont important de travailler sur l’éducation et l’instruction des enfants / jeunes adultes (voir Vous êtes parents).

Suis-je heureux au quotidien?

Arrive alors inéluctablement au fil du temps un questionnement. Suis-je à ma place ? Suis-je heureux dans ce que je fais ? Le travail doit-il être exempt de plaisir ? ce que je fais et qui me nourrit est-il en adéquation avec ma philosophie de vie, avec mes convictions ? Puis-je me regarder dans la glace le matin avant de commencer mon travail ? Ma famille, mes enfants peuvent-ils être fiers de moi ? Suis-je fier de moi ? Ce que je fais est-il bon pour la planète et ma santé ? Suis-je heureux de ce que je fais ?

Des questions qui malheureusement, ne trouvent pas toujours de réponse positive. Il arrive donc un moment ou l’on ressent le besoin de mettre les grands thèmes du quotidien en phase avec notre conscience. Arrive donc notre décision de nous reconvertir… Passage à l’acte qui demande une réelle conviction, car cette réorganisation professionnelle de notre vie va forcément impacter notre quotidien, notre entourage, notre vie.

Le CNTF est conçu pour un avenir fait de passion et de changements

Le revenu universel (ou de base) a été pensé précisément pour permettre ces virages en toute quiétude. Assurer à quiconque les moyens de subvenir aux besoins vitaux (logement, alimentation correcte, déplacements, etc..) pendant un moment de la vie où la personne n’est pas en mesure d’y faire face. le programme intrinsèque du CNTF est que chacun puisse retrouver la paix et la sérénité de changer d’activité et de prendre le temps de construire une nouvelle activité avec passion et non obligation, peur ou contrainte.

La reconversion peut aussi se produire plusieurs fois dans une même vie. Une reconversion est l’expression d’une conscience qui évolue. Elle doit être accessible en tout temps et pour tous. C’est un outil de notre liberté fondamentale. Au CNT, nous prônons le questionnement personnel qui amène à un ajustement de nos axes de vie, dont le professionnel, qui trouvera réponse par la reconversion, entre autre.

Reconversion, évolution, envie de faire une pause, CV qui ne correspond plus du tout à nos nouvelles aspirations. Au CNT, nous choisissons le monde où chacun est libre de changer et se ré-orienter plutôt que de devoir faire ce que son CV mentionne, encore et encore…

Cet outil de « se connaitre soi-même » est la clé d’une vie plus alignée sur nos convictions personnelles, et donc sur notre liberté individuelle.

La reconversion, 1er jour du reste de votre vie…

Défiler vers le haut