Le CNT se réorganise

MESSAGE IMPORTANT

Depuis début août 2021, le CNT a dû se désolidariser d’Eric Fiorile et se réorganise.

1. Pourquoi doit-il se réorganiser ?

Eric Fiorile fait l’objet d’un encadrement étroit par la justice de la république. Cela ne l’empêche pourtant pas, récemment, d’organiser des actions et de faire des déclarations répréhensibles par la loi.

Au moment de son arrestation, le 16 décembre 2020, aucune des propositions ci-dessous n’existait :

  • se présenter aux élections républicaines : c’est NON.
    Pourquoi ? Il n’existe plus de république depuis au moins 2008.
  • se rapprocher de groupuscules potentiellement violents : c’est NON.
    Pourquoi ? Le CNT est un mouvement apolitique et pacifique.
  • se proclamer Président sans nouvelle consultation des membres : c’est NON.
    Pourquoi ? Le CNT n’a pas de président, car c’est une émanation du peuple fonctionnant en commissions et sous l’égide de la Cour Suprême du Peuple Souverain.

Deux hypothèses sont possibles, au vu des informations dont nous disposons :

  • soit Eric Fiorile applique les directives de destruction du CNT imposées par ses geôliers, et n’est donc plus maître de ses décisions,
  • soit il entretient sciemment et depuis le début un certain flou quant à ses intentions réelles vis à vis des membres du CNT.
2. Le CNT est toujours le même organe de droit international public déclaré à l’ONU en 2015.

Selon les règles de l’ONU, il ne peut exister qu’un seul CNT par pays et c’est celui qui a fait l’objet d’une déclaration en 2015, réitérée et actualisée le 26 août 2021. Le Conseil National de Transition (CNT) canal historique est la seule autorité publique légitime représentant la souveraineté nationale, suite à la disparition de la Constitution et de sa république depuis au moins 2008.

Depuis janvier 2021, un groupe de personnes actives dont certaines avaient été désignées à cet effet, ont continué l’activité et les missions du CNT en précisant qu’il s’agit du CNT canal historique, pour éviter tout risque de confusion avec différentes organisations se prétendant « CNT » et qui ne cessent de fleurir en France.

L’action du CNT est juridique et pacifique. Elle a pour but de rétablir le juste droit et de permettre au peuple de prendre enfin en main sa souveraineté.

3. Comment le CNT se réorganise-t-il ?

Depuis quelques mois, des membres actifs du CNT se réunissent en comité d’installation pour sécuriser les autres membres et oeuvrer à l’installation du CNT. Aujourd’hui, ils poursuivent ces missions au sein d’une nouvelle association, « Conseil National de Transition (CNT) Français Canal Historique », en cours de création.

Cette association réunit exclusivement les personnes qui respectent la charte d’harmonie, le règlement intérieur et qui adhèrent et s’engagent à s’en tenir scrupuleusement à l’application du Programme de la Transition et au concept de la Cour Suprême du Peuple Souverain, conformément à la devise de l’association « PEUPLE, PAIX, JUSTICE PARTOUT OU NECESSITE FAIT LOI ».

C’est pourquoi, désormais :
• pour notre quiétude et notre sécurité à tous,
• pour devenir ou rester membre du CNT,
• il suffira d’adhérer à l’association.

Cela permettra au CNT :
• de noter l’engagement de chacun, et
• de s’assurer de l’identité des membres et qu’aucun de leurs antécédents, intérêts et/ou valeurs ne soient incompatibles avec les principes du CNT et sa devise précitée.

La sécurité des données des membres du CNT sera renforcée par le système e‑signproof.

De plus, votre adhésion permettra enfin au CNT de financer des actions et des communications plus efficaces.

Pour adhérer à l’association
Pour devenir ou rester membre du CNT
Pour participer à la libération de la France
… ce sera seulement 3€ par an !

Très prochainement, vous recevrez les modalités d’adhésion à l’association.

Le Comité d’installation du CNT